Metz : les propos de l’imam sèment le trouble au printemps des religions

Retrouvez Les Profanes dans le Républicain Lorrain du 11 mai 2016

printemps-religions

http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-metz-ville/2016/05/11/metz-les-propos-de-l-imam-sement-le-trouble-au-printemps-des-religions

Publicités

Avec le préfet de Moselle et la ville de Metz, la « fraternité » des religions se fête sans les femmes, les athées, les agnostiques et… l’Ordre Jedi de Metz !

Communiqué de Presse, pour tout contact : lesprofanes@gmail.com

C’est avec consternation que l’association de promotion et de défense de la laïcité « Les Profanes » apprend l’organisation par la Préfecture de Moselle et la Ville de Metz d’un nouveau « Printemps des religions » sur le thème de la « Fraternité ».

Une fraternité à géométrie variable puisque pour cette édition 2016 aucune femme, aucun athée, aucun agnostique ne figurera à l’affiche d’un débat soigneusement verrouillé par les organisateurs !
La Préfecture et la Ville soutiennent ainsi une conception très singulière de la « Fraternité » qui exclue de facto une partie importante de ses administré-e-s et discrimine un bon nombre des autres options spirituelles.Tartuferie oblige, les élèves d’un lycée public seront chargés de chanter les « louanges » de paix des religions… !
L’association « Les Profanes » rappelle que le rôle de l’Etat et des collectivités locales n’est pas de se muer en « gentil organisateur » des religions, ni de leur reconnaître un rôle social, et ce afin de considérer chaque citoyen à égalité, peu importe sa croyance ou sa non croyance.
Afin de dénoncer ce choix discriminant, les Profanes seront présents devant la mairie le mardi 10 mai à 16h30 et soutiendront les membres de l’Ordre Jedi de Metz qui seront sur place pendant la conférence à l’hôtel de Ville.
NB : L’Ordre Jedi de Metz a fait une demande officielle pour intégrer le Printemps des religions ( http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-metz-ville/2016/04/14/metz-les-jedi-veulent-faire-le-printemps/
PNG affiche printemps des religions 2016 Finalement on est plutôt d'accord sur l'essentiel