Le concordat interdit la Procession du 15 août ! Les Profanes demandent son application !

Communiqué de Presse

Pour tout contact : lesprofanes@gmail.com

L’association de défense et de promotion de la laïcité Les Profanes vient de saisir le Préfet aux fins d’interdiction de la procession du 15 août ayant lieu chaque année sur la place St Jacques à Metz.*

Cette interdiction se base sur une disposition du Concordat prévoyant notamment qu’ « aucune cérémonie religieuse n’aura lieu hors des édifices consacrés au culte catholique, dans les villes où il y a des temples destinés à différents cultes. ». Cette règle légale établie par l’article organique n°45 de la convention du 26 messidor an IX a été rappelée par la direction des libertés publiques et des affaires juridiques (bureau central des cultes) du ministère de l’Intérieur en 2013 (lien).

L’association Les Profanes rappelle que les dispositions concordataires ont pour but de payer les religieux sur fonds publics en contrepartie d’une limitation des libertés individuelles et collectives…

Toutefois puisque les élu-e-s  et l’administration ne souhaitent toujours pas l’application du principe de laïcité en Alsace et en Moselle, permettant pourtant la liberté de culte dont l’organisation de processions religieuses, l’association Les Profanes demande qu’il ne soit pas fait exception à cette disposition concordataire et que les autorités civiles cessent de participer et de prêter leurs concours à un rassemblement manifestement illégal.

*http://metz.catholique.fr/actualite/293986-celebrations-du-15-aout-a-la-cathedrale-de-metz/

20158136_2019397898085933_1627633952_n.png

 

Inauguration de la Place de la laïcité à Metz : Les Profanes sur France 3 Lorraine

Une place de la laïcite inaugurée à Metz par le Maire de Metz Dominique GROS et la présence de Christophe HABAS (Grand Maître du Grand Orient de France), Michel VORMS (Conseiller de l’Ordre du GODF), Michel SEELIG (Président Cercle Jean Macé) et de Vincent MOREL (Président de Les Profanes).

Article complet : http://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/moselle/metz/metz-inauguration-place-laicite-1295967.html

Extrait :

« L’inauguration de cette place est donc une victoire pour l’association des Profanes de Metz qui a donné l’idée au maire de faire voter cette mesure au Conseil municipal suite aux échecs de l’arbre de la laïcité. Toutefois leur président, Vincent Morel rappelle quele combat pour la laïcité en Alsace et en Moselle est loin d’être terminé :

Défendre la laïcité en Alsace et en Moselle signifie que l’on souhaite la neutralité de l’Etat vis-à-vis des religions ce qui n’existe pas avec le concordat.

Le souhait de l’association des Profanes est de voir abolir le système « concordataire » en Alsace et en Moselle et plus largement de défendre une République laïque, sociale et solidaire. »

Victoire ! Les Profanes obtiennent une place de la laïcité à Metz !

Les Profanes saluent le vote du Conseil municipal messin du 6 juillet dernier en faveur de la création d’une place de la Laïcité située au carrefour des rues de la Chèvre, des Parmentiers du Grand Cerf et de la Chaplerue à METZ.

Les Profanes avaient sollicité la municipalité messine en ce sens le 25 septembre 2016 (article du Républicain Lorrain*).

En ces temps troublés par les attaques de toutes parts à l’encontre du principe de laïcité, la ville de Metz, à l’instar de Paris et d’autres collectivités, fait ainsi un geste fort en inaugurant une place de la laïcité au centre-ville.

Les Profanes rappellent leur attachement au principe de liberté de conscience et du vivre-ensemble garantis par la neutralité de l’Etat et de ses représentants envers les religions ; le souhait de l’association étant de voir abolir le système « concordataire » toujours en vigueur en Moselle et en Alsace, et plus largement de défendre une République laïque, sociale et solidaire.

L’association « Les Profanes » invite l’ensemble des Messin-e-s à être présents lors de l’inauguration de la nouvelle place de la laïcité le mardi 11 juillet prochain à 15h30.

*http://c.republicain-lorrain.fr/edition-de-metz-ville/2016/09/25/les-profanes-veulent-une-place-de-la-laicite

Non à la « Jedi-phobie » du Pt du Conseil Régional du Grand Est !

Une action humoristique par les militant-e-s de Les Profanes destinée à dénoncer les discriminations qu’engendrent les comités interreligieux organisés par les collectivités publiques et autres atteintes à la laïcité dans notre Région.

+ d’info : facebook.com/lesprofanes/ facebook.com/ordrejedidemetz/

Communiqué de Presse

Comité interreligieux du Grand Est : Philippe RICHERT cède à la Jedi-phobie et au côté obscur de la Force.

Suite à sa demande d’intégration au comité interreligieux de la Région Grand Est, l’Ordre Jedi de Metz s’est vue notifiée un refus catégorique par le président de Région par courrier du 6 février 2017.

Cette décision opère un traitement injustifié entre des personnes étant dans une même situation de spiritualité ou de l’exercice d’un culte. L’Ordre Jedi de Metz annonce, que sans critère objectif, ses membres se verront contraints de saisir le Défenseur des Droits sur la base d’une discrimination fondée sur une appartenance religieuse.

Certes la spiritualité jediiste ne considère pas à l’instar d’un membre du comité interreligieux (nouvel archevêque de Strasbourg) l’avortement comme « une arme de destruction massive » ou que les adorateurs de la République laïque sont des « terroristes de la pensée « *, mais l’Ordre Jedi de Metz pense malgré tout que sa religion basée sur le travail sur soi, le respect des autres et la tolérance mutuelle, mérite le même traitement que les autres cultes reconnus par Monsieur Philippe RICHERT.

Afin de dénoncer cette discrimination et d’alerter Monsieur RICHERT et les élu-e-s sur les dangers du côté obscur de la Force, l’Ordre Jedi de Metz organisera une méditation collective devant l’Hôtel de Région à l’occasion de la réunion plénière du Conseil Régional, rue des Bénédictins à Metz, vendredi 24 mars à partir de 10h30.

Les Profanes dans la presse : l’Ordre Jedi de Metz n’intégrera pas le comité interreligieux de la Région Grand Est

« Le conseil régional refuse l’accès au comité interreligieux du Grand Est aux Jediistes, obscur mouvement religieux. Par cette affaire loufoque, les laïques rappellent à Philippe Richert qu’il n’a pas à organiser le dialogue interreligieux.

001

A en juger par sa réponse très premier degré, le conseil régional a pris la demande de l’Ordre Jedi de Metz très au sérieux. La collectivité vient par courrier de lui signifier une fin de non-recevoir à sa demande d’intégrer le comité interreligieux du Grand Est.

Visant à « favoriser le dialogue, la rencontre et la fraternité » entre les différentes religions, ce comité a d’abord été créé en Alsace, puis en Moselle. Son extension, sous l’impulsion du nouveau conseil régional, à l’ensemble de la région Grand Est, pose déjà question dans la mesure où 7 des 10 départements n’y sont pas concordataires. »

RICHERT DU CÔTÉ OBSCUR

« Ce comité est composé d’élus du conseil régional, de représentants des cultes statuaires et/ou présents dans la région acteurs du dialogue interreligieux et …  »

La suite :

Le conseil régional refuse l’accès au comité interreligieux du Grand Est aux Jediistes, obscur mouvement religieux. Par cette affaire loufoque, les laïques rappellent à Philippe Richert qu’il n’a pas à organiser le dialogue interreligieux.